[Appel] Net Neutralité : et si on faisait un geste ?

Je n’ai pas blogué depuis longtemps, je sais. La dernière fois que je bloguais, c’était pour vous faire une -énième, soit- confession de militantisme chevillé au corps.
Depuis je n’ai pas chômé.

Le billet d’aujourd’hui est un peu spécial : pour une fois, je vais vous lâcher la grappe avec les droits des gays et les préjugés, et comment le coming-out c’est un outil contre l’homophobie (rassurez-vous, je continuerai à vous embêter avec ça) et vous parler d’un autre de mes combats : la Neutralité du Net.

L’idée, là, en deux mots, c’est qu’il n’y a pas de discriminations entre les informations qui circulent sur le Net. Un vidéo de Faut voir (donc très intéressante, dixit Maxime) a autant de chances d’être vue qu’un article du Monde. Ça, c’est le Net neutre, tel qu’il existe depuis quinze ans.

Ce qu’on nous propose, c’est que puisqu’il y a de plus en plus de contenus qui sont ajoutés chaque jour au grand réseau mondial, on va éviter la congestion en instaurant un péage à l’entrée. Internet, de réseau, devient un tuyau : vous payez pour avoir de la bande passante. Donc en gros, là, la vidéo de Maxime, vous aurez plus de mal à la voir (ce sera plus lent), et en plus, vous devrez payer un supplément.
Ça veut dire qu’un site comme Yagg, qui n’est pas riche à millions ni consulté par des milliardaires, aura du mal à tirer son épingle du jeu : comment s’assurer des visites quand il faut aligner des billets pour être vu (pour se réserver de la bande passante pour que ce ne soit pas trop lent) et quand ceux qui consultent doivent aussi mettre la main au porte-monnaie ?

Vous me direz que si les entreprises payent déjà pour obtenir une meilleure bande passante, mais ici se rajoute un détail que nous n’avions pas avant : une chose est de payer pour un plus gros tuyau, une autre chose est que celui qui vous le fournit s’arroge le droit de modifier ce qui passe par ce tuyau. Et c’est ça qu’il va se passer. Gênant, pour un site gay, par exemple : ça peut déranger des gens, tous ces garçons à moitié nus…

Une image vaut mieux qu’un long discours : L'internet Neutre...expliqué avec des poissons.

Normalement, après cet exposé sommaire, vous devriez être aussi énervés que moi.

Heureusement, il y a des gens qui sont autant en colère que nous : un projet de loi a été rédigé par une équipe constituée notamment de juristes et de spécialistes du Net et déposé en vue d’un vote à l’Assemblée. Cette loi garantirait la non-discrimination des contenus sur Internet, sans pour autant ne pas prendre en compte la congestion des réseaux.

Il reste un jour pour agir : la journée d’aujourd’hui, 16 février.

«Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire» : on va appliquer Lao Tseu en vrai. Ce que je vous propose, c’est de passer un coup de fil. Un simple coup de fil. Ça va vous prendre 10 minutes et c’est peut-être le coup de fil qui va peser dans la balance.
La Quadrature du Net explique très bien comment faire : l’idée est de passer un coup de fil au député de sa circonscription (il y a une liste par département, avec les contacts) pour le motiver à voter en faveur de la loi pour la Neutralité du Net. Même si vous tombez sur la messagerie, c’est pas grave : ça laissera une trace de votre contact. Et puis vous pouvez rappeler.
C’est un geste citoyen, ça fera plaisir à votre député de voir que vous êtes concernés par vos droits, et vous aurez fait un chouette geste en faveur de l’Internet.

Merci d’avance.

12 commentaires

  1. Comme je suis contente de voir apparaître un article sur le sujet ici :’) Pour une libriste active comme moi ça veut dire beaucoup.
    La neutralité du net comme la liberté d’expression, ça concerne tout le monde et pas seulement les geeks comme le pense de nombreux médias.

    Bravo TornBlueJean !

  2. Ya un truc qui m’énerve encore plus que cette histoire, c’est que les gens se réveil toujours quand il est trop tard !

    Vous n’avez pas l’air d’être au courant mais la loi LOPPSI 2 à été votée définitivement il y a quelques temps. Cette loi c’est pas uniquement une loi qui régit les habitats alternatifs, il y a aussi tout une section dédiée à internet. Notamment un système de censure par création d’une liste de sites dit « illégaux » par le ministère de l’intérieur. L’accès à tout ses sites est donc bloqué. Ainsi, depuis quelques semaines, la plus part des sites alternatifs sur lesquels je trainai sont bizarrement devenus introuvables ! Sois disant parce qu’ils sont illégaux… La plus part d’entre eux n’étaient que des forum de discussion – dépourvus d’incitation à la haine – et d’organisation de manifestations pacifiques ainsi que d’information sur l’autonomie. Il se sont servi de l’excuse des sites pédophiles pour fliquer tout le net et censurer à mort.

    Alors ça me fais bien marrer les gens qui parlent de la censure chinoise comme étant un truc dégueulasse et qui ne sont même pas au courant que c’est la même dans leur pays depuis quelques temps ! Et pourquoi ? parce qu’ils en ont rien à foutre, ils préfèrent suivre l’actualité des stars.

    C’est trop tard ! Fallait s’opposer à LOPPSI 2, c’était le premier maillon de toute cette chaine de lois qui visent à fliquer le net !

    Alors, quoi, faut que Yagg sois menacé pour qu’on s’intéresse enfin au sujet ?

    Mais vous étiez ou quand certains essayaient tant bien que mal de s’opposer à LOPPSI 2 ?

    Faut pas venir chialer maintenant !

    Désolé mais là vraiment ça me gonfle !

    1. Moi aussi, Ebenroots, ça me révolte.
      Mais je préfère que les gens soient au courant même après la bataille que pas du tout.

      Autre chose, je veux bien être arrivée un peu tard dans la lutte pour la NetNeutralité, mais je ne pense pas être « de la dernière heure », j’étais là contre la Loppsi 2. D’où ma grand difficulté à tenir mon blog à jour d’ailleurs.

      Donc je ne chiale pas que maintenant (s’entend, depuis le 16 février), mais déjà depuis un bout de temps, en fait. Sauf que j’avais jamais écrit dessus.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *